Tithonia diversifolia

Mauvaise herbe ou engrais vert remarquable

Originaire de l’est du Mexique et d’Amérique centrale, cette herbacée prolifique est actuellement largement répandue sous les tropiques. On la retrouve en Afrique et en Asie où elle a été introduite sur la base de ses multiples utilisations en tant que plante fourragère, engrais vert, insecticide naturel et en tant que plante ornementale.

Fertilisant naturel

Tithonia diversifolia

Mauvaise herbe ou engrais vert remarquable

Un "tournesol" étonnant

Tithonia diversifolia est appelé Cyimbazi en Kinyarwanda. En Français on l’appelle Tournesol mexicain, Fleur la fête des mères, Petit soleil. En Anglais on la nomme Mexican sunflower.

Cette plante forme rapidement de grands buissons herbacés pouvant dépasser trois mètres de haut, il se plaît en plein soleil et supporte très bien la chaleur et la sécheresse, présent en basse et moyenne altitude Tithonia diversifolia est inscrit dans la liste des espèces envahissantes se propageant dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.

Description

Tithonia diversifolia développe de nombreuses tiges dressées, parfois ligneuses, qui forment des buissons herbacés.

Les feuilles alternes sont portées par un long pétiole, elles mesurent de 10 à 15 cm de long, avec un limbe comportant de 3 à 5 lobes. La nervure centrale bien marquée est blanchâtre, la marge est dentelée.

Les inflorescences sont portées par un long pédoncule de 10 à 20 cm, la production de capitules est élevée.

La fleur jaune orange vif évoque la marguerite, même forme, même parfum, mais en beaucoup plus gros. La partie centrale de la fleur est composée de tubes, chaque tube donne naissance à une graine après fécondation. Le nombrer de pétale est variable, le plus souvent treize.

Tithonia diversifolia produit un nombre important de graines par plante. Ce chiffre varie d’environ 100 à 200 graines par capitule. La production massive de graines légères qui peuvent se disperser à des distances considérables de la plante mère, permet à l’espèce de coloniser de nouveaux habitats.

Usages

Usages agroforestiers

La biomasse des feuilles vertes de Tithonia diversifolia est très intéressante en tant qu’engrais vert pour les cultures annuelles

C’est une espèce rudérale qui pousse spontanément au bord des routes, fossés et dans les friches et produit une biomasse abondante et pérenne ;

La plante peut facilement être multipliée par bouturage ;

La disponibilité de cette plante en fait une source de biomasse quasi gratuite, riche en nutriments et qui se décompose rapidement.

la plante possède des taux d’azote et de phosphore élevés ;

Elle se décompose rapidement après avoir été apportée au sol ;

les nutriments qu’elle contient sont disponibles après une saison de pousse.

Pour George Oxley : « Le tournesol du Mexique est l’un des meilleurs engrais vert au monde, comme si tous les nutriments du monde s’y étaient réfugiés. Coupé et haché grossièrement pour former un mulch, on en couvre les graines semées. Ainsi les bactéries de surface du sol peuvent-elles reconquérir le sol. »

Cet engrais agit également comme un pesticide naturel

Les feuilles de Tithonia diversifolia, utilisées comme engrais, seules ou conjuguées à des fertilisants phosphorés, doubleraient les récoltes de haricots et de maïs.

Procédures et méthodes d’utilisation comme engrais vert les plus efficaces :

Enfouissement de Tithonia à une semaine avant le semis :

À un stade précoce de croissance, les feuilles et tiges vertes sont coupées, hachées et déposées sur le sol en engrais vert après un premier passage de buttage. La matière fraîche est étalée sur les planches ou les buttes à moitié faites à raison de 2 kg/m² puis couvertes avec environ 5-10 cm de terre pour terminer les buttes.

Les cultures ne sont semées qu’après une semaine au moins, car le processus de décomposition des feuilles produit de la chaleur (qui pourrait endommager les graines).

L’enfouissement de Tithonia à une semaine avant le semis de haricot est le moment le plus indiqué pour obtenir les meilleur gain de productivité.

Des expérimentations on montré que par rapport à une culture témoin non amendé, Tithonia permettait de plus que doubler le rendement de haricot.

La meilleur rendement a été obtenu en enfouissant les feuilles de Tithonia 8 jours ou 4 jours avant le semis ( production multiplié par 2,5 fois comparée à la culture témoin)

L’enfouissement 15 jours avant semis a multiplié la production par 2,31 fois

La biomasse de Tithonia augmente le taux de matière organique et la fertilité du sol, ce qui augmente les rendements des cultures. Le traitement fournit des nutriments au début de la croissance des plantes, améliorant ainsi l’établissement de la culture par un bon développement racinaire.

La technologie est bénéfique au maïs et au haricot : les rendements ont augmenté de plus de 50% quand Tithonia est appliqué 8 jours avant le semis.

Autres effets de Tithonia diversifolia

Tithonia diversifolia augmente le pH du sol ainsi que le Calcium échangeable.

Il diminue l’Aluminium échangeable [Ikerra et al., 2007]. Or en Afrique, les sols subissent souvent une altération de type ferrallitique au cours de laquelle se réalise un enrichissement relatif en aluminium et en fer. La dynamique de l’aluminium dans ces sols constitue un facteur prédominant de leur fertilité. Les phénomènes de toxicité induits par ce cation constituent une préoccupation constante de la recherche agronomique depuis plusieurs décennies. Le haricot présente une sensibilité variétale vis-à-vis de l’aluminium [Wouters et al., 1986].

Paillage

Tithonia peut aussi être appliqué jusqu’à 6-8 semaines après le semis.

La couverture du paillage avec un peu de terre facilite la diffusion des nutriments.

Mulch de Tithonia diversifolia

La combinaison Tithonia en engrais vert avant la plantation et en paillage après plantation, serait spécialement indiqué pour le maïs, les haricots et les choux.

Limite de l’utilisation de Tithonia diversifolia

Pour apporter suffisamment de potassium et de phosphore à la plupart des cultures, un agriculteur devrait appliquer 13 à 26 tonnes métriques par hectare (t / ha) de biomasse de Tithonia fraîche. Étant donné que la plante a une teneur en humidité de 85%, c’est l’équivalent de 2 à 4 t / ha de matière sèche.

Il faut à peu près 33 t / ha de biomasse fraîche (l’équivalent de 5 t / ha de matière sèche) pour atténuer les carences en phosphore. Collecter cette quantité de biomasse est laborieux. De plus, même si, Tithonia n’a pas d’épines, la plante est désagréable à manipuler, en raison de sa viscosité et de son odeur forte.

Par conséquent, il est principalement utilisé pour améliorer le sol sur de plus petites parcelles de terre consacrée à des cultures de grandes valeurs telles les légumes.

Deux façons de réduire la quantité de biomasse requise sont :

1) la combinaison avec d’autres apports de fertilisation
2) l’appliquer à proximité des racines des cultures.

Extraits fermentés

Tithonia peut aussi être utilisé sous forme d’extrait fermenté pulvérisé

Préparation : remplir une poubelle plastique avec des branches et feuilles broyées, combler avec de l’eau de pluie, laisser macérer 10 à 15 jours) dilué à 50% sur les cultures (action pesticide, fongicide, engrais, insecticide).

Le liquide obtenu peut être pulvériser sur les plantes et les arbres et la matière restante répandue au pied des cultures.

L’extrait fermenté obtenu à partir de la plante favorise la germination des graines (du maïs, millet, sorgho par exemple) et repousse les insectes prédateurs grâce aux principes actifs (dont les sesquiterpènes lactones). Il est très utilisé dans les pays d’Afrique australe pour entretenir les vergers (action pesticide, fongicide, engrais, insecticide). Les arbres fruitiers se portent mieux et poussent plus vite.

Haies vives

Les haies de tithonia diversifolia autour des cultures éloigneraient les insectes et auraient une action pesticide. Les haies de Tithonia doivent être régulièrement taillées, sinon la plante peut rapidement devenir envahissante.

Sa culture en association n’est pas recommandée à cause de la compétition des racines avec les cultures.

Une étude menée en RDC pour évaluer le temps du comportement de la culture du maïs installée entre les haies de Tithonia diversifolia a montré que la haie de T diversifolia n’a pas influencé le comportement du maïs, étant donné qu’aucune différence significative n’a été observée entre les traitements et les témoins.

Par contre à la deuxième année les résultats obtenus ont révélé un effet dépressif de la haie sur tous les paramètres végétatifs. Les plants de maïs se trouvant entre les haies ont manifesté une faible croissance par rapport à ceux en dehors de couloir des haies. Une tendance inverse a été observée sur les paramètres du rendement, où l’application de la biomasse de la haie comme mulch a amélioré les paramètres de rendement, à l’exception du poids de 1000 grains du maïs.

Les résultats obtenus au cours de cette étude montrent que la culture en couloirs à base des haies de Tithonia diversifolia pourrait augmenter le rendement de la culture du maïs lorsque sa biomasse élaguée est utilisée comme paillis la deuxième année.

Influence de la haie de T. diversifolia à la deuxième année sur rendements de maïs

Distance à la haie rendement en maïs grain (kg/ha
sans haie 1542,4
0,75m 1266
1,5m 2536
2,25m 2682
1,5m 2501,3
0,75m 1536

Compost

Mettre des branches et des feuilles broyées dans le compost l’enrichit en phosphore et autres nutriments

Autres utilisations

Action contre les termites :

Des extraits aqueux de feuilles et de tiges diminuent la densité et la diversité des populations de termites. L’efficacité de T. diversifolia en tant que termiticide a été démontrée. La rémanence de l’extrait aqueux du T. diversifolia dure plus de 4 mois. Il est surtout à proposer pour les cultures ayant un cycle de développement supérieur à 3 mois afin de réduire les attaques des termites dans le sol. La baisse de la densité de termites dans le milieu traité aux extraits de plantes serait liée aux composés phénoliques (tanins) et aux alcaloïdes contenus dans l’extrait aqueux dont les effets insecticides ont été mentionnés par plusieurs recherches (Adoyo et al., 1997 ; Baruah et al., 1979 ; Kuo and Chen, 1998). Tithonia diversifolia conjuguerait un effet bio pesticide conjugué à l’effet anti appétant qui empêcherait les termites de rester dans les milieux traités et donc se nourrir.

Après traitements au Tithonia diversifolia, les milieux sont composés entièrement de termites champignonnistes. Cela est dû à leur adaptation aux conditions difficiles des milieux (Tahiri and Mangue, 2007). Aussi, l’abondance des termites champignonnistes telles que Ancistrotermes cavithorax et Microtermes sp1 serait dues à leur aptitude à s’attaquer aux cultures (Iroko, 1966) et sont considérés comme les premiers ravageurs des plantes cultivées en Afrique (Sands, 1977 ; Mora et al., 1996 ; Tano, 1996). Ces espèces s’adaptent aux conditions climatiques et trophiques d’un milieu (migration vertical dans le sol selon les saisons) (Tahiri and Mangue, 2007, Akpesse et al., 2008) et sont aussi moins contrariées par l’action de l’homme que les espèces à nids épigés (Tahiri and Mangue, 2007). Les humivores, plus sensibles aux variations des conditions du milieu (traitement, défrisage ou sarclage) sont seulement présents dans les parcelles non traitées.

Fourrage

Selon R. García et al 2017, considérant l’adaptabilité, la capacité de production de biomasse, la croissance rapide, et la faible demande d’intrants et de gestion pour sa culture, Tithonia diversifolia pourrait contribuer à une stratégie nutritionnelle des ruminants sous les tropiques, en particulier en période saisonnière de pénurie de fourrage. Cette espèce a une valeurs nutritionnelle supérieure à celles des pâturages et peut produire de grandes quantités de biomasse comestible plus équilibrées dans le temps associée à celles des pâturages.

Lors d’études menées sur des ovins, des caprins et des bovins, cette plante a démontré ses avantages en termes de consommation et d’appétence, ce qui a eu une influence positive sur les paramètres de production des différentes espèces de ruminants.

Son utilisation comme substitut partiel à l’alimentation concentrée chez des vaches Holstein et des Zébu n’a pas d’incidence sur la production ni sur la composition du lait lorsqu’elle remplaçait jusqu’à 35% du fourrage habituel. Chez les chèvres et les ovins, et il a été démontré qu’elle améliorait les performances et les indicateurs ruminaux.

Chez les veaux pré-ruminants, T. diversifolia a été accepté de manière satisfaisante quel que soit le niveau d’inclusion.

En outre, les combinaisons de foin et de farine de tithonia ont permis des gains de poids par jour.

Les résultats indiquent le potentiel nutritionnel de Tithonia diversifolia pour l’alimentation des différents types d’animaux et catégories de ruminants, ainsi que la nécessité d’études futures sur cette option et d’autres alternatives pour l’alimentation des animaux.

Source : R. García, D. Gutiérrez, B. Chongo et O. Gutiérrez (Feeding of cattle, sheep and goats with Tithonia diversifolia in Latin America and the Caribbean (2017),

Multiplication de Tithonia

Tithonia se multiplie par semis ou par bouturage. Bouturer est le moyen de multiplication le plus efficace.

Bouturages à partir de la tige de Tithonia diversifolia dans un essai non généralisé de propagation et de germination du Tithonia à ECHO en Floride. Vingt jours après la plantation dans un terreau biologique du commerce (sans hormones d’enracinement utilisées), le pourcentage de boutures produisant des pousses était de 100% pour les tiges vertes, de 80% pour les tiges ligneuses et de 10% pour les racines.

Vingt jours après le semis, le même jour que les boutures ont été plantées, l’émergence des pousses s’était produite avec 40% des semences semées.

Source : Stacy Reader, "Le Tithonia comme fumier vert", Notes de développement de ECHO (EDN) | EDN Numéro 134

Composition et propriétés de Tithonia diversifolia

Les feuilles de Tithonia renferment des teneurs en azote comparables à la plupart des espèces utilisées en agroforesterie pour améliorer la fertilité du sol. Quant aux teneurs en Phosphore et Potassium, elles sont nettement supérieures à celles contenues dans d’autres espèces. L’aptitude d’une espèce agroforestière à améliorer la productivité d’un sol dépend, en effet, de son rendement en biomasse, de la qualité de cette biomasse et de sa vitesse de décomposition.

Azote (N), phosphore (P) et potassium (K) dans les tissus végétaux de Tithonia diversifolia, de Moringa oleifera et de Lablab purpureus qui n’ont reçu aucun apport de fertilisation du sol.

Tithonia diversifolia sur sol sablonneux en Floride
Azote (N) % Phosphore (P) % Potassium (K) %
Feuilles (nouvelle croissance) 5.70 0.52 2.83
Tiges (nouvelle croissance) 1.96 0.46 3.08
Mélange de feuilles et de tiges (nouvelle croissance) 5.66 0.52 2.58
Vieilles feuilles en décomposition (litière) 2.67 0.38 0.58
Moringa oleifera (feuilles vertes, repousse de 4 mois) 5.11 0.53 1.82
Lablab purpureus (mélange de feuilles et de tiges vertes)** 3.85 0.21 2.23

Source : « Le Tithonia comme engrais vert », Tim Motis, Notes de développement de ECHO (EDN) | EDN Numéro 134 (2017) [https://www.echocommunity.org/fr/resources/4321d672-c8be-4511-b97a-fbc8646f9176]

Composition chimique de Tithonia comparée à celle de quelques espèces agroforestières

Espèce Azote % Phosphore % Potassium % Calcium % Magnésium %
Tithonia diversifolia 3.53 0.42 4.7 3.52 0.45
Desmodium intortum 1.79 0.30 0.58 1.70 0.28
Pueraria phaseoloides 2.17 0.37 0.59 2.75 0.32
Calliandra calothyrsus 3.14 0.15 1.1 nd nd
Crotalaria grahamania 3.2 0.15 nd nd nd
Lantana Camara 2.8 0.25 2.1 nd nd
Leucaena leucocephala 3.8 0.20 1.9 nd nd
Sesbania sesban 3.7 0.23 1.7 nd nd
Tephrosia vogelii 3.0 0.19 1.0 nd nd

Expérimentations de Tithonia diversifolia comme engrais vert

Tithonia a été utilisé par [Ikerra et al., 2007] à hauteur de 2.5 t par ha - 1, 5 t. par ha-1 et 7.5 t par ha-1 par enfouissement deux semaines avant semis et a donné un accroissement de plus de 42 % sur le maïs.

En 1998, un rapport publié de l’Institut National pour l’Etude et la Recherche Agronomiques en RDC [Ngongo, 1998] stipulait que l’application de Tithonia diversifolia à la dose de 10 t par ha-1 à l’hectare permet de passer le rendement de haricot du simple au double.

Au plan économique, au Kivu (Est de la RDC) le Tithonia a produit par rapport au témoin non amendé un effet escompté, car les gains de production qu’il a occasionné ont couvert les dépenses de production et le plus grand effet a été obtenu sous l’enfouissement à 8 jours avant semis dont 2,21 fois supérieur par rapport à l’enfouissement à 4 jours avant semis et 1,21 fois supérieur par rapport à celui effectué à 15 jours avant semis. Au plan financier, l’enfouissement à 8 jours avant semis a produit une marge bénéficiaire de +179,94$US par ha-1 pour un investissement de 828$USha-1 soit 21% du chiffre d’affaire.

L’enfouissement à 4 jours a généré : + 148,70$USha-1 pour un investissement de 814$USha-1 soit 18% du chiffre investi.

L’application à 15 jours avant semis a généré +81,22$ USha-1 sur 819$USha-1 soit 9% du chiffre investi.

Références :

Utilisation comme engrais vert

Jama, B., C.A. Palm, R.J. Buresh, A. Niang, C. Gachengo, G. Nziguheba et B. Amadalo. 2000. Tithonia diversifolia as a green manure for soil fertility improvement in western Kenya : A review [Tithonia diversifolia comme engrais vert pour l’amélioration de la fertilité des sols dans l’ouest du Kenya : revue]. Agroforestry Systems 49 : 201–221

Motis Tim, « Le Tithonia comme engrais vert », 16/01/2017, Notes de développement de ECHO (EDN) | EDN Numéro 134

Orwa C., A. Mutua, R. Kindt, R. Jamnadass, and A. Simons. 2009. Agroforestree Database : a tree reference and selection guide [Base de données sur l’Agroforesterie : guide de référence et de sélection d’arbres] version 4.0. World Agroforestry Centre, Kenya

PM Mwangi, PW Mathenge, Peter Muchiri, « Comparison of Tithonia Diversifolia Green Manure, Poultry Manure and Inorganic Sources of Nitrogen in the Growth of Kales(BRASSICAE Oleraceae) in Nyeri County, Kenya

S. T. Partey, S. J. Quashie-Sam, N. V. Thevathasan, A. M. Gordon, « Decomposition and nutrient release patterns of the leaf biomass of the wild sunflower (Tithonia diversifolia) : a comparative study with four leguminous agroforestry species », Agroforest Syst (2011) 81:123–134

Suthep Tongma, Katsuichiro Kobayashi & Kenji Usui, « Allelopathic activity of Mexican sunflower [Tithonia diversifolia (Hemsl.) A. Gray] in soil under natural field conditions and different moisture conditions », Weed Biology and Management 1, 115–119 (2001)

Utilisation fourragère

Luiz Gustavo Ribeiro Pereira, Domingos Paciullo, Rolando Barahona Rosales, Julian Esteban Rivera, "Feeding ruminants using Tithonia diversifolia as forage-", Journal of Dairy, Veterinary & Animal Research · June 2017

Forage Fact Sheet Tithonia ; IICA

Utilisation insecticide

« Évaluation de l’effet insecticide de l’extrait aqueux de Tithonia diversifolia (Hemsl.) gray (Asteracee) sur les termites en culture du riz (NERICA 1) au centre de la Côte d’Ivoire ». DIBY Yao Kan Séraphin, TAHIRI Yamousso Annick, AKPESSE Akpa Alexandre Moïse, TRA BI Crolaud Sylvain, KOUASSI Kouassi Philippe. Journal of Animal &Plant Sciences, 2015. Vol.25, Issue 3 : 3966-3976,

Floice Adoyo, John Bwire Mukalama, and Musa Enyola « Using tithonia concoctions for termite control in Busia District, Kenya ». ILEIA Newsletter
Tahiri and Mangue, 2007, Akpesse et al., 2008, Coulibaly et al., 2013.

Watkins Timothy, « Tithonia diversifolia as a termite repellent for protecting fruit trees in Central African Republic », 20/01/2005, Notes de développement de ECHO (EDN) | EDN Issue #86

Multiplication

Muoghalu, J.I. and D.K. Chuba. 2005. "Seed germination and reproductive strategies of Tithonia diversifolia" [Germination des semences et stratégies de reproduction de Tithonia diversifolia ] (Hemsl.) gray et Tithonia rotundifolia (P.M) blake. Applied Ecology and Environmental Research 3:39-46

Potentiel invasif

Agboola Oludare and Joseph I. Muoghalu, « Impact of Tithonia diversifolia (Hemsly) A. Gray on the soil, species diversity and composition of vegetation in Ile-Ife (Southwestern Nigeria), Nigeria », International Journal of Biodiversity, Vol. 6(7), pp. 555-562, July 2014

Mis en ligne par La vie re-belle
 16/08/2019
 https://www.lavierebelle.org/tithonia-diversifolia-89

Les articles 1

IMG: Moringa oleifera : booster de croissance Usages horticoles, maraîchers et agroforestierMoringa est un arbre à croissance rapide qui peut atteindre jusqu’à trois mètres dans sa première année. Les (...)
 La Vie Re-Belle | 2018 · 2021